Info & téléchargement

Concept d'installation de Güntner pour un abattoir au Brésil

Ceci est également vrai pour l‘entreprise brésilienne Alibem Comercial de Alimentos Ltda. Connue à l‘échelle internationale pour la qualité de ses viandes, la marque Alibem propose un large éventail de produits. Après avoir débuté l‘abattage de cochons en 2004 avec une capacité de 1000 animaux par jour, l‘entreprise a aujourd‘hui triplé sa production, qui est répartie sur deux sites situés dans la région Rio Grande do Sul. À Santo Ângelo, on arrive a une capacité quotidienne de 2300 cochons et à Santa Rosa elle monte à 3000 cochons par jour.

Cette augmentation de la capacité s‘est ensuite avérée comme une grande nécessité car, entre-temps, l‘entreprise avait remporté de nouveaux marchés comme, entre autres, à Singapour et en Afrique du Sud et elle avait aussi conclu un accord d‘exportation avec la Chine. L‘entreprise s‘est également efforcée de combler les besoins du marché local, y compris les niches qui demandaient de nouvelles pièces de viande ou encore des morceaux de porc plus petits.

Afin d‘obtenir une perte aussi faible que possible du poids des morceaux de viande lors de la production ainsi que pour obtenir une consommation d‘énergie très basse pour l‘installation, on s‘est efforcé de trouver la meilleure solution technique pour la nouvelle installation de refroidissement du domaine de la production à Santa Ângelo.

La particularité de ce projet : Güntner do Brasil fut pour la première fois non seulement le fournisseur de composants, mais aussi celui du concept technique de l‘installation, qui a été étudié et élaboré en coopération avec les ingénieurs responsables du donneur d‘ordre. Güntner fut également responsable pour l‘équipement électrique et mécanique de l‘ensemble de l‘installation frigorifique. Dans ce contexte, il s‘agissait aussi de modifier des concepts existants très ancrés sur le marché : l‘attention ne fut pas seulement axée sur la puissance des évaporateurs, mais également sur d‘autres critères comme dans ce cas, où le point décisif pour la sélection du modèle fut la grandeur de la surface des échangeurs de chaleur. Une surface suffisante permet d‘augmenter la température d‘évaporation.

Grâce à la différence plus faible de la température opérationnelle, on atteint la température requise pour le local avec un régime plus faible des ventilateurs et la déshumidification est minimisée. Cette réduction de la vitesse de rotation implique un débit de brassage d‘air qui reste à un niveau qui permet d‘éviter un assèchement excessif de la viande. Cela étant, il faut noter que la consommation d‘énergie descend avec la réduction du régime des ventilateurs, ce qui a en plus engendré une économie d‘énergie substantielle.

retour à l'index

Partager cette page

Images